Messagerie | Contact




L’OCEAC forme les agents de santé d’Afrique Centrale sur le diagnostic et la lutte contre la THA

 L

Cette formation se tient au sige du Centre Inter Etats d’Enseignement Suprieur en Sant Publique d’Afrique Centrale (CIESPAC) et regroupe les dlgus du Congo-Brazzaville, de la Rpublique Dmocratique du Congo (RDC), de la Rpublique Centrafricaine (RCA), du Gabon et du Tchad.
A l’ouverture, on a not la prsence de: la PATTEC, l’OMS et le ministre de la sant.

D’une manire gnrale, l’on distingue trois catgories des foyers de la THA en Afrique Centrale. Le Cameroun, Gabon et la Guine quatoriale reprsentent les pays faible endmicit avec environ 50 cas dpists chaque anne; le Congo, le Tchad et la RCA sont des pays moyenne endmicit avec 50 1500 cas par an; la RDC et l’Angola prsentent une forte endmicit avec au moins 1500 cas par an.

Ces 8 pays d’Afrique Centrale reprsentent 87% des cas de THA dpists sur le continent africain. L’atelier de Brazzaville vient aprs celle que l’OCEAC a organise l’anne dernire Yaound (Cameroun).

Le Dr Marlyse Paule Peyou Ndi, Chef de Dpartement Etudes, Planification et Formation l’OCEAC, a indiqu que cette institution sous-rgionale avait adopt une stratgie de renforcement du dpistage passif et de lutte contre les foyers endmiques de la THA.

Cette stratgie qui est base sur la mise en place progressive d’un rseau de personnel qualifi a pour objectif la dcentralisation et l’acclration des activits de lutte vers l’limination de la THA et son contrle dans tous les foyers d’endmie de l’Afrique centrale, a-t-elle dclar l’ouverture de la session de formation.
Les cours thoriques auront lieu au CIESPAC et que les pratiques se drouleront au laboratoire national et au parc zoologique de Brazzaville.
Vous trouverez sur notre site les prsentations des enseignants.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».